Gestionnaire de paie : cherchez l’erreur !

brief-pay-club-de-la-paye
Brief paye du club de la paye – support de la réunion
26 septembre 2020
gestionnaire-de-paie-coup-de-gueule
Gestionnaire de paie : Coup de gueule
6 octobre 2020
Afficher tout

Gestionnaire de paie : cherchez l’erreur !

gestionnaire-de-paie--cherchez-erreur

Combien sont-ils à être formés en droit du travail ? Trop peu pour ce poste qui participe pourtant à la sauvegarde du climat social. Coup d’humeur d’Alain Trégant sur cette absence d’expertise juridique.

Pourquoi l’expertise juridique du gestionnaire de paie est-elle essentielle ?
Alain Trégant : Parce qu’elle va permettre de faire écho aux besoins d’analyses, et aux évolutions permanentes de la loi, des accords collectifs, des usages, de la jurisprudence, des contrats de travail… C’est à 80 % un métier qui relève d’une fonction juridique ; il faut arrêter de penser que ce n’est qu’un métier de petites mains qui saisissent des chiffres…

En quoi est-ce un avantage pour l’entreprise de disposer de cette compétence juridique ?
A. T. :
Cela lui permet d’assurer sa sécurité financière en lui évitant les redressements et les pénalités, mais aussi de maintenir un climat social favorable sur lequel l’édition des bulletins de paie à un impact direct. Enfin, de disposer de conseils et d’aides à la décision. Comprendre les évolutions législatives, anticiper les changements et être source de préconisations en termes de choix stratégiques sont au cœur de ce métier.

L’externalisation a le vent en poupe. Est-ce une mauvaise stratégie ?
A. T. : Ça l’est très clairement si elle est opérée dans un but d’économie de coût et de rentabilité ; car l’on sera alors dans une démarche d’industrialisation du bulletin de paie au détriment de la qualité. Et l’on se privera alors des conseils en droit du travail du gestionnaire de paie. Une situation que nombre d’entreprises ont expérimentée à leurs dépens lors de la crise sanitaire quant aux arbitrages qu’elles ont eus à faire face à des problématiques de chômage partiel, gardes d’enfants, droit de retrait, télé travail…

Article publié len septembre 2020 dans le Figaro Magazine Midi-Pyrénées